Illustration

Des journées pour prendre soin

Dan Grünstein
Directeur général de TokTokDoc

09.06.2021


« 14h. J’ai une petite croix devant chaque nom de ma liste. Dont plus de la moitié souffre d’une pathologie du conduit auditif. Et encore plus qui souffrent de surdité. 7500 pas. 118 photos de plus dans ma collection. Des dizaines de petits bavardages. Des équipes sensibilisées. [...] C’est le moment de finaliser la campagne du jour, et de préparer les prochaines. L’heure est à la réactivité. De la prise de contact aux comptes rendus transmis, montrons aux équipes qu'elles ont raison de nous faire confiance. »
C’est Gwenaëlle qui parle. Gwenaëlle est infirmière de télémédecine chez TokTokDoc. Comme Athénaïs, Aurélie, Bérénice, Caroline, David, Delphine ou Lise. Ces mots, elle les a écrits après une journée de dépistage otologique dans l’Eure. Une des 200 journées déjà engagées par des EHPAD, des résidences ou des collectivités soucieuses de l’accès au soin de leurs administrés.

« Ne vous inquiétez pas je me débrouille »


Cette petite phrase, Gwenaëlle la décrit comme « le Graal » dans des structures ou chacune et chacun, on le sait, court après le temps. Les journées de télémédecine et de télésoin TokTokDoc correspondent à un dispositif de soins et de prévention complet mené par un(e) infirmièr(e) spécialisé(e), équipé(e) de matériel connecté, en contact avec notre réseau de médecins spécialistes, et appuyé(e) par une équipe de coordination et de secrétariat médical.
Cette organisation prend en charge la préparation, le diagnostic, le compte-rendu, l’émission de l’ordonnance. Et ainsi, préserve une ressource essentielle des établissements, les équipes soignantes, tout en apportant le maximum de soins aux résidents.
Un mélange d’autonomie et de coopération rendu possible grâce au profil unique de nos infirmièr(e)s mobiles spécialisé(e)s en télémédecine. Elles et ils effectuent des actes de télémédecine à forte valeur ajoutée avec les spécialistes du réseau. Discutent, écoutent, coordonnent, proposent. Ce nouveau métier, inspiré des « Advanced Practice Nurses » (APN), présents depuis les années 1960 dans les pays anglo-saxons, représente pour nous l’avenir de l’accès aux soins.

Que peut-on faire en une journée ?


Reprenons l’exemple de Gwenaëlle et des journées de dépistage des pathologies des conduits auditifs. Équipée d’une tablette, d’une clé 4G, d’un otoscope connecté, elle compile les données médicales reçues de la part de l’équipe soignante et s’assure avec elle de la coordination avec le médecin traitant. Puis elle se rend au chevet des résidents. Un moment de prise en charge, de rencontre et d’écoute. Comme elle le dit : « vous me tendez l’oreille, je tends la mienne en retour. »
Les clichés pris et le questionnaire médical complété sont adressés instantanément au médecin ORL. Ce dernier réalise une téléexpertise asynchrone, émet un diagnostic et adresse en retour les ordonnances à l’équipe soignante et au médecin traitant. Le tout est parfaitement fluide grâce à un support administratif adapté, accompagné de moments de sensibilisation, de conseils et de bonnes pratiques.
Une journée, c’est donc jusqu’à 40 téléexpertises ciblées. Dans l’Eure, après 17 EHPAD visités, 70% des résidents présentaient une pathologie du conduit auditif ! 9 établissements sur 10 ont estimé qu’il y avait eu un impact sur le bien-être des résidents. 7 sur 10 que ces interventions devraient être réalisées tous les ans. En une journée, on peut donc faire beaucoup.

Les besoins sont énormes, les possibilités aussi


L’otologie a été choisie car les troubles de l’audition peuvent être à l’origine d’isolement social et de troubles cognitifs induits. Dans le contexte de l’épidémie de COVID-19, prendre soin de l’audition c’est préserver l’autonomie et les interactions de ces personnes fragilisées avec les autres résidents, leur famille et l’équipe soignante.
Mais TokTokDoc a développé les formats et l’expertise pour fluidifier les interventions dans d'autres spécialités. Les journées de suivi des pathologies cardiaques, ont été parfaitement protocolisées. En amont un bilan sanguin spécifique est réalisé par l’Ehpad à la demande du médecin cardiologue. La veille de la journée de soins, nos infirmièr(e)s réalisent un électrocardiogramme, mesure la tension artérielle et relève la fréquence cardiaque. Le jour de la téléconsultation, le médecin cardiologue peut ainsi consulter le dossier du patient, le bilan réalisé, guider et interpréter en direct la télé-échographie cardiaque. Au besoin l’infirmier(e) palpe les pouls et les oedèmes des patients, se substitue à la main du cardiologue à distance lui apportant ainsi toutes les informations cliniques nécessaires à l'établissement d’une expertise rigoureuse. Rien n’est laissé en suspens. Seules la pertinence et l’efficacité guident la téléconsultation dont la conclusion permettra une adaptation fine du traitement au sujet.
La sarcopénie, perte de masse musculaire liée à l’âge, est aujourd’hui sous-diagnostiquée faute de moyens. Nos équipes aident à dépister les résidents à risques grâce à des tests de force avec dynamomètre, une télé-échographie guidée des membres inférieurs et l’analyse de leur état nutritionnel. À la clé : déclencher une prise en charge adaptée pour contrer les risques de dénutrition et de perte d'équilibre. Tous les établissements visités se sont aussi déclarés intéressés par des journées de dépistage bucco-dentaire. Afin de préparer la téléexpertise, des clichés et des tests de sensibilité sont nécessaires, ceux-ci ne remplacent pas des rendez-vous mais préparent des consultations par ailleurs très difficiles à obtenir.

Impact immédiat


Chez TokTokDoc, nous recherchons les effets de levier. Nous pensons qu’il est possible, avec les bons efforts exercés au bon moment et au bon endroit, d’obtenir des effets démultipliés. C’est ce que permet la télémédecine et l’organisation du soin que nous avons mises en place. Chaque journée de soin apporte un maximum de valeur aux patients, aux médecins, aux équipes, en un temps très court.
En établissement, la complexité des situations des résidents se confronte au temps compté des équipes soignantes. Nos journées clé en main permettent, sans avoir à gérer la gestion du changement qu’induit la télémédecine, de prévenir, dépister, suivre l’aggravation des pathologies cardiologiques, dermatologiques, ORL, bucco-dentaires... Avec à la clé, un bien-être en hausse pour les résidents comme pour le personnel.

Mais ce n’est pas tout. Comparée à la logistique et au coût moyen de transport (autour de 200€) pour aller consulter un spécialiste, voir un médecin et les infirmièr(e)s TokTokDoc venir à soi permet de réaliser des économies substantielles pour les établissements comme pour notre système tout entier. Un équilibre auquel participent les financements des collectivités, des ARS, des associations ou des conseils départementaux avec qui nous travaillons. Penser ensemble l’efficience donc, avec, comme le partage Gwenaëlle, les yeux « tournés vers le même objectif : celui de l’humain avant tout ».

Envie de nous rejoindre ?

Par ici !