Retour sur le webinaire « journées de dépistage par télémédecine »

Dan Grünstein
Directeur général de TokTokDoc

13.07.2021

Webinaire TokTokDoc


Dans le monde de la e-santé, il y a les avancées technologiques qu’on ne peut pas rater. Comme celle qui permet à Doctolib de gérer 20 000 réservations de créneaux de vaccination par minute un soir d’allocution présidentielle. Et puis il y a les transformations de fond, qui accompagnent l’évolution d’une société dont la part de personnes en perte d’autonomie et éloignées du soin ne cesse d’augmenter.
Les journées de dépistage ou de suivi par télémédecine de TokTokDoc font partie de celles-là. Elles ont fait l’objet d’un webinaire que nous avons choisi de partager.

L’offre qui manquait aux établissements (ESMS)


Il y a plusieurs façons de faire de la télémédecine en établissements de santé médico-sociaux (ESMS). À un bout de la chaîne, on peut fournir des chariots, des outils, et les mettre à disposition des personnels soignants. À l’autre bout, on peut s’attaquer à la transformation interne de ces établissements : organisation, chefs de projets numériques, accompagnement du changement...
Et entre les deux ? Que se passe-t-il quand le personnel pour manier ces chariots n’est pas encore, ou au contraire plus là (à cause d’un d’un turn-over trop important) ? Ou quand le temps nécessaire à une réorganisation de fond manque ? Quand le besoin est celui d’un impact fort et rapide pour soulager celles et ceux qui en ont besoin ?
TokTokDoc est un expert reconnu en solutions organisationnelles externes de télémédecine à la demande, à destination des populations en établissements les plus fragiles.

Un impact immédiat


4 millions de seniors en perte d’autonomie sont attendus en 2050. Parmi celles et ceux vivant en établissements, 59 % sont très dépendant(e)s. Pour ces personnes, le modèle de la téléconsultation grand public n’est pas adapté.
Tant que nous sommes dans les chiffres, que penser de ceux-ci : en ESMS, on compte en moyenne 1,1 actes de spécialité effectués par an et par résident, quand ceux-ci souffrent en moyenne de 8 pathologies et prennent quotidiennement 7 médicaments.

Vous voyez un décalage ? Nous aussi.

Prenons l’exemple des journées de dépistage otologiques (ORL) dont il est largement question dans ce webinaire. En un an et demi, 93 établissements ont été visités. Plus de 3 000 téléexpertises ont été effectuées, plus de 2 000 pathologies détectées (soit 65% de prévalence), de 11 types différents. 2 000 ordonnances ont été établies. Signe, déjà, d’un besoin médical criant qui trouve sa réponse.

Soigner le présent, préparer le futur


Le docteur Laurent Schmoll, chirurgien ORL et cofondateur de TokTokDoc, intervient dans ce webinaire pour expliciter quelques points particulièrement représentatifs du rapport effort / impact exceptionnel de ces journées.
Tout d’abord, ces dépistages sont rapides et très simples à mettre en place grâce à l’organisation de TokTokDoc. Ils sont effectués sous forme de téléexpertise, ce qui implique une collaboration asynchrone entre l'infirmier·e (IDE) et le médecin spécialiste.
Pourquoi « asynchrone » ? Car l’IDE travaille en amont, collecte les antécédents, les informations de l’équipe soignante, rencontre les résidents, et prend les clichés grâce à un otoscope connecté. Ces informations remontent de façon structurées auprès du médecin, dont le diagnostic ainsi largement éclairé peut être posé en quelques minutes en aval. Grâce à une base médicamenteuse assistée, une ordonnance peut être établie, transmise, et un rapport détaillé généré à destination de l’établissement et du médecin coordonnateur.
Cette collaboration optimisée est particulièrement vertueuse, car elle permet à l’IDE de concentrer sa journée, et au médecin spécialiste d’optimiser son temps là où il a le plus de valeur à apporter. Un enjeu loin d’être négligeable quand on sait le casse-tête qu’est en train de poser l’évolution de la démographie médicale, entre une population qui vieillit et un nombre de médecins qui diminue.

Redonner ses lettres de noblesse à la prévention


Mais ce n’est pas tout. Solène Dubois, qui intervient elle aussi dans ce webinaire, nous livre une autre clé.
Solène est chargée de mission à la Conférence des financeurs du département de l’Eure, où 17 EHPAD ont organisé des journées de dépistages otologiques en téléexpertise avec les équipes TokTokDoc. La Conférence des financeurs est un organisme émanant des départements, des ARS, de la Carsat, de la CEPAM, issu de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement. Elle contribue aux projets à destination des personnes âgées, à domicile ou en EHPAD, notamment au titre de la prévention.
Elle nous explique pourquoi les journées de dépistage par télémédecine TokTokDoc ont pu bénéficier d’un tel financement. Ces troubles auditifs, détectés de façon fluide dans l’organisation mise en place, impactent plus fortement que ce que l’on pense les personnes âgées. La stimulation sonore est essentielle médicalement, pour activer les zones mémoires et les zones réflexes. Mais aussi socialement, pour éviter la perte d’autonomie, l’isolement et de futurs troubles cognitifs.
87% des IDEC et cadres de santé interrogés dans les établissements de l’Eure visités soulignent un impact sur le bien-être des résidents. Pour elle, le contrat est donc plus que rempli - et nous nous en réjouissons.

L’hôpital « hors-les-murs » est désormais à portée de main


Chez TokTokDoc, nous savons que le temps du soin est parfois long - ou au contraire très court. Et fidèle à ce que nous savons faire, nous nous adaptons, à la fois aux contraintes des équipes soignantes, et aux besoins des patients.
Pour le temps long, nous avons créé la Policlinique Mobile qui embarque des outils de prise en charge télémédicale et une équipe d’infirmièr·e·s mobiles expert·e·s en télémédecine. Un parcours de soin complet au financement vertueux, qui fait partie des expérimentations lancées au titre de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018. Et que nous déployons de façon pérenne
au travers de l’offre CARE.

Pour le temps court,
les journées de dépistage et de suivi encapsulent un parcours de soin et de prévention complet mené par un·e infirmier·e spécialisé·e, équipé·e de matériel connecté, en contact avec notre réseau de médecins spécialistes, appuyés par une équipe administrative. Jusqu’à 8 téléconsultations et 40 téléexpertises sont possibles en une seule journée, avec 5 spécialités médicales couvertes : otologie, cardiologie, dermatologie, ophtalmologie, sarcopénie.

Deux réponses à une seule question : comment s’adresser à une population fragile de plus en plus nombreuse, que les problématiques complexes éloignent de l’écosystème e-santé « mainstream » ?


Pour voir ou revoir le webinaire :

Envie de nous rejoindre ?

Par ici !